Image de couverture : Evgueni Prigojine, le chef de l’organisation paramilitaire Wagner, a admis que la situation était difficile pour ses troupes autour de la ville ukrainienne de Bakhmout, que Moscou cherche à prendre coûte que coûte depuis des mois. LIBKOS / AP

  • Moscou a revu à la hausse le bilan de ses soldats tués lors de la frappe ukrainienne sur Makiïvka, dans une zone occupée de l’est de l’Ukraine. « Le nombre de nos camarades morts a atteint 89 », a déclaré, mardi soir, le général Sergueï Sevrioukov dans un communiqué vidéo diffusé par le ministère de la défense russe. « Une commission mène l’enquête sur les circonstances » de l’attaque, mais, selon lui, « la cause principale [est] l’allumage et l’utilisation massive par le personnel de téléphones portables à portée des armes ennemies ».
  • Des rassemblements se sont déroulés mardi en Russie pour rendre hommage aux dizaines de militaires tués par cette frappe, un choc qui a déclenché une vague de critiques contre l’armée. L’émotion a été renforcée par le fait que les soldats tués étaient des réservistes qui avaient été mobilisés.
  • Les combats les plus âpres se déroulent autour de la ville de Bakhmout, dans l’est de l’Ukraine, sans réelle importance stratégique mais que les forces russes, emmenées par le groupe de mercenaires Wagner, s’efforcent de prendre depuis des mois.
  • Selon Iouri Ihnat, porte-parole du commandement de l’armée de l’air des forces armées ukrainiennes, l’Ukraine a abattu près de 500 drones russes depuis septembre 2022. Quatre-vingt-quatre drones lancés par la Russie lors de la dernière attaque massive pendant les fêtes du Nouvel An ont ainsi été détruits.
  • Emmanuel Macron et le premier ministre suédois, Ulf Kristersson, ont réaffirmé, mardi, leur soutien à l’Ukraine. Le chef du gouvernement suédois effectuait à Paris son premier déplacement depuis que la Suède a pris les rênes – le 1er janvier et pour six mois – de la présidence tournante de l’Union européenne.

Retrouvez notre live d’hier en cliquant sur ce lien.

Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

Reportage. A Koupiansk, des professeurs sur le banc des accusés après l’occupation

Témoignages. Le journal de deux sœurs ukrainiennes : « En 2022, en Ukraine, 14 870 sirènes ont retenti, ce qui fait une moyenne de 47 par jour »

Chronique. « La guerre en Ukraine offre des occasions inespérées à une série de profiteurs, tels que Maduro, Erdogan ou Ben Salman »

Décryptage. Dans le Donbass, des dizaines de soldats russes tués dans le bombardement de leur base

Chronique. « La guerre marque un tournant dans le paysage du capitalisme ukrainien »

Reportage photo. Un réveillon presque normal à Kiev

Factuel. Les réponses du « Monde » à vos questions les plus fréquentes

lien source : Guerre en Ukraine, en direct : à Bakhmout, les soldats russes et les mercenaires de Wagner se battent « pendant des semaines pour une maison »